Loiret21

La stratégie de développement durable du Loiret

Une stratégie de développement durable pour le Loiret a été adoptée par l’Assemblée départementale lors de la session de juin 2014. Adossée aux douze enjeux territoriaux identifiés, cette stratégie est structurée autour de quatre grands axes, chacun ayant plusieurs objectifs liés.

Une stratégie orientée autour de 4 axes

L’Agenda 21 du Loiret est structuré autour de 4 grands axes. Ces axes traduisent l’ambition politique affirmée par les élus du Conseil départemental à la lumière du diagnostic et des perspectives d’évolution du territoire départemental. Ils se déclinent au sein d’une stratégie départementale organisée en 11 objectifs, ensuite déclinés selon 43 actions et 94 projets :

Les quatre axes de la stratégie

Le fondement de la stratégie de l’Agenda 21

La stratégie de l’Agenda 21 du Loiret s’appuie sur le constat d’un département qui bénéficie aujourd’hui d’une organisation territoriale équilibrée, et d’une dynamique socio-économique plutôt favorable.

Même si quelques indicateurs sociaux et environnementaux sont à surveiller, il est à souligner que les acteurs du Loiret sont déjà mobilisés autour de la prise en compte des enjeux du développement durable. Pour autant, la projection dans un avenir proche met en évidence des évolutions majeures, pour certaines déjà engagées : la hausse du coût des énergies fossiles, le vieillissement de la population, la fragilisation des équilibres environnementaux et sociaux, l’évolution des modes de vie… Ces évolutions peuvent fragiliser les territoires et les populations, mais également être porteuses d’opportunités à saisir.

Quelle plus-value de l’Agenda 21 ?

Les politiques du Conseil départemental permettent d’ores et déjà d’apporter de nombreuses réponses aux besoins des populations, des entreprises et des territoires. La plus-value de l’Agenda 21 peut se situer à plusieurs niveaux :

  • il s’agit d’une approche prospective qui vise à préparer le département à des évolutions futures ;
  • il s’agit d’une réflexion transversale qui peut apporter davantage de cohérence entre les différentes politiques sectorielles ;
  • il s’agit d’une stratégie de transition, tant énergétique et sociétale qu’économique.

La philosophie et les fils conducteurs de la stratégie

L’Agenda 21 départemental se veut une démarche résolument pragmatique. Partant des besoins et des pratiques des habitants, elle vise à concilier la transition vers un nouveau modèle de développement avec le souci du bien-être collectif. L’individu se situe au cœur du projet. La démarche de développement durable du Loiret s’appuie sur trois fils conducteurs, qui sous-tendent les différentes priorités pour l’Agenda 21 :

  • la notion de transition, de changement de modèle, qui concerne à la fois les dimensions économique, sociale et territoriale, et articule le projet collectif et la valorisation des initiatives locales ;
  • la nécessité de repenser voire de pérenniser le lien au territoire et à la proximité, tant dans les pratiques quotidiennes que dans les logiques d’action du Département ;
  • la notion de projet collectif, qui constitue à la fois une nécessité pour construire ensemble la transition, mais également une opportunité pour redonner du lien et de la cohésion à l’ensemble de la population loirétaine.