Loiret21

Réponses aux questions fréquentes

Pourquoi le Département du Loiret s’engage-t-il dans une démarche d’Agenda 21 local ?

Au travers de l’Agenda 21 du Loiret, le Conseil départemental poursuit différents objectifs :

  • faire écho, à son niveau, à la prise de conscience mondiale et à l’engagement de nombreuses collectivités qui agissent pour lutter contre le changement climatique et protéger l’atmosphère, préserver la biodiversité, réduire les inégalités sociales et territoriales et assurer ainsi un développement durable de leurs territoires ;
  • mettre en œuvre une stratégie d’avenir de développement durable au service d’un projet territorial transversal et concerté pour le Loiret, sachant s’adapter aux évolutions des contextes économique, sociétal et environnemental ;
  • concevoir des politiques publiques durables contribuant à la cohésion sociale et à la solidarité entre les générations et les territoires, à l’équité sociale dans l’accès à l’emploi, à l’habitat, la santé, l’éducation et enfin à la préservation de l’environnement et au cadre de vie ;
  • faire progresser l’éco-responsabilité des acteurs internes et externes ;
  • satisfaire les besoins des Loirétains d’aujourd’hui sans compromettre l’avenir des générations futures.

Tout l’enjeu de ce projet d’Agenda 21 consiste à intégrer les finalités du développement durable et à maintenir l’attractivité et le développement du Loiret tout en préservant son environnement et la qualité de vie de ses habitants.

Qui peut s’investir dans une démarche d’Agenda 21 local ?

Tout le monde peut participer, même les particuliers. Dans la déclaration de Rio, la concertation avec les habitants apparaît comme un élément indispensable à l’élaboration et la mise en œuvre d’un Agenda 21. Les initiatives et propositions d’actions citoyennes contribuent à faire vivre et à concrétiser l’Agenda 21.

Ce projet collectif engage donc l’implication des acteurs de la collectivité et des acteurs du territoire, y compris de la population. Il doit favoriser le dialogue et le partage, le croisement des regards sur les problématiques de développement durable, et créer une dynamique transversale favorisant le travail en mode projets. C’est une démarche légitime fruit d’une participation des citoyens.

Qui peut mettre en œuvre un Agenda 21 local ?

Une commune, une région, un parc naturel régional, …, tous les échelons territoriaux peuvent s’engager dans une démarche d’Agenda 21 local.

La force de l’agenda 21 est de pouvoir s’adapter à tous les types de territoires. Depuis 2007, 472 collectivités ont obtenu la reconnaissance de leur Agenda 21 local (302 communes, 43 communautés de communes, 36 communautés d’agglomération, 10 communautés urbaine, 16 pays, 26 départements, 7 régions et 32 parcs naturels régionaux). Plus de la moitié de la population française est ainsi concernée par un ou plusieurs Agenda(s) 21 local(locaux).

Qu’est-ce-que la reconnaissance Agenda 21 local ?

L’attribution de la reconnaissance Agenda 21 local par le Ministère de l’Ecologie, du Développement Durable et de l’Energie récompense le sérieux de la démarche.
Par l’animation de ce dispositif, le Ministère invite les collectivités à faire connaître la réalité et la qualité de leur projet territorial de développement durable ou de leur Agenda 21 local. Pour la collectivité, c’est une reconnaissance en termes d’exemplarité, d’efforts fournis par ses équipes, …, et parfois aussi un sésame pour obtenir l’aide ou le financement de certains partenaires comme la Région, l’État, etc. La reconnaissance, attribuée pour 3 ans, peut être prolongée jusqu’à 5 ans sur la base d’un état d’avancement de la mise en œuvre de l’Agenda 21.

Quelles sont les cinq finalités d’un Agenda 21 local ?

L’Agenda 21 poursuit les cinq finalités suivantes :

  • lutte contre le changement climatique et protection de l’atmosphère
  • conservation de la biodiversité, protection des milieux et des ressources
  • cohésion sociale et solidarité entre générations
  • épanouissement de tous les êtres humains
  • dynamique de développement suivant des modes de production et de consommation responsables.

Pour assurer le succès d’une démarche de développement durable, cinq éléments de méthode déterminants interviennent en plus dans l’élaboration et la mise en œuvre de l’Agenda 21 :

  • la participation des acteurs
  • l’organisation du pilotage
  • la transversalité des approches
  • l’évaluation partagée
  • une stratégie d’amélioration continue.

Qu’est-ce qu’un Agenda 21 local ?

Programme d’actions pour le vingt-et-unième siècle, l’Agenda 21 vise à mettre en œuvre le développement durable dans les territoires. Le mot « Agenda » est le gérondif du verbe « faire » en latin : « ce qui doit être fait » ; le nombre « 21 » reprend le numéro de notre siècle, selon le calendrier grégorien. Le programme Agenda 21 a été lancé lors du Sommet de la terre, à Rio, en 1992, avec pour objectif l’élaboration d’un plan d’action pour le vingt-et-unième siècle au niveau international. La déclaration de Rio (chapitre 28) a créé l’Agenda 21 local comme une démarche globale initiée par une collectivité locale et un territoire, associant la population et les acteurs locaux, avec l’ambition collective de faire du développement durable le nouveau modèle de développement du territoire.

L’Agenda 21 local se matérialise par un document regroupant une stratégie locale et un programme d’actions régulièrement actualisés : il se décline autour de projets, répondant à des enjeux d’avenir du territoire et des objectifs inscrits sur le court et long terme. La méthode suivie doit permettre aux acteurs d’évaluer ensemble leur action de manière à l’améliorer au fil du temps. C’est un processus participatif : l’implication des habitants et des acteurs socio-professionnels nourrit tout à la fois des évolutions et des changements de pratiques individuelles. Ce n’est pas une « démarche en plus » dans le fonctionnement de la collectivité, mais une référence globale pour les politiques publiques sectorielles et l’ensemble des projets conduits sur le territoire, qui définit un cap et une ambition à l’horizon de plusieurs années.